Dieu est parmi nous

(Trop gros pour ne pas en parler, même si le temps me manque…)

Il lui a fallu non pas 7 jours, ni même 7 ans, mais plus d’une dizaine d’années pour y arriver.

Pour créer la vie de toutes pièces, une base à la fois.

En fait, Craig Venter avait déjà réussi à assembler un génome artificiel, genre de tricotage de A, de C, de G, et de T, les 4 maillons essentiels de l’ADN qu’on retrouve au coeur de chaque cellule.
Restait à voir si ces gènes assemblés de toutes pièces étaient fonctionnels.

Ils le sont.

Le « programme », lorsqu’inséré dans une bactérie, a fait ce qu’on attendait de lui. La bactérie Mycoplasmacapricolum synthétise des protéines et peut même se reproduire grâce à son chromosome artificiel.

La vie, made in labo…

Pour en savoir plus

Une réflexion sur “Dieu est parmi nous

  1. Dominique Levesque dit :

    Bien passionnant tout cela. Restera à voir si le code génétique peut entrer dans quelque chose de fermé comme un noyau et qu’il s’autoréplique….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *