Dieu est parmi nous

(Trop gros pour ne pas en parler, même si le temps me manque…)

Il lui a fallu non pas 7 jours, ni même 7 ans, mais plus d’une dizaine d’années pour y arriver.

Pour créer la vie de toutes pièces, une base à la fois.

En fait, Craig Venter avait déjà réussi à assembler un génome artificiel, genre de tricotage de A, de C, de G, et de T, les 4 maillons essentiels de l’ADN qu’on retrouve au coeur de chaque cellule.
Restait à voir si ces gènes assemblés de toutes pièces étaient fonctionnels.

Ils le sont.

Le « programme », lorsqu’inséré dans une bactérie, a fait ce qu’on attendait de lui. La bactérie Mycoplasmacapricolum synthétise des protéines et peut même se reproduire grâce à son chromosome artificiel.

La vie, made in labo…

Pour en savoir plus

Une réflexion sur “Dieu est parmi nous

  1. Dominique Levesque dit :

    Bien passionnant tout cela. Restera à voir si le code génétique peut entrer dans quelque chose de fermé comme un noyau et qu’il s’autoréplique….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *