Poisson des chen-OGM

Il attire des milliers de touristes chaque année, tout emballés à l’idée de s’entasser dans une petite cabane pour l’extirper de sa rivière glacée.

Son seul défaut: il ne goûte pas si tellement très bon que ça…

Ne reculant devant rien pour faire avancer la science, des chercheurs du Centre Interuniversitaire de recherche sur les espèces maritimes (CIREM), à Port-à-l’Espadon, ont modifié le génome de quelques Microgadus tomcod (le nom scientifique de ce cher petit pouésson des chenaux – ou poulamon) afin qu’il code pour une protéine naturellement produite par son lointain cousin, Salmo salar (le saumon atlantique).

Au bout de quelques semaines, la chair du poulamon se teinte de rose, et son goût s’apparente vraiment à celui d’un salmonidé.

Quand on sait qu’en poissonnerie, le saumon peut coûter plus de 20,00$ le kilo tandis qu’on trouve facilement du poulamon à 5,99$, voilà ce qu’on peut appeler un tripatouillage de chromosomes fort lucratif.

On peut déjà trouver quelques uns de ces « Petits-poissons-des-chen-OGM » (leur marque de commerce) en supermarché, quoique l’élevage expérimental du CIREM semble difficilement répondre à la forte demande.

Mais ce n’est pas tout. Pour donner un coup de pouce supplémentaire à l’industrie, les chercheurs du CIREM ont entrepris un projet pilote de conditionnement visant à inciter les poulamons à se regrouper près des trous percés dans la glace, à la surface de l’eau (et ainsi faciliter le travail des pêcheurs).

Ils ont notamment fait appel à l’éminent behavioriste piscicole Haken Fisher, de l‘Institut Psychoneuroaquatique de Berlin. Ainsi conditionnés par le grand maître, les poissons seraient 78% plus susceptibles de se retrouver près des sites de pêche, et on prévoit tester les résultats sur le terrain dès la saison prochaine.

Pour en savoir plus

7 réflexions sur “Poisson des chen-OGM

  1. Simon Lachaîne dit :

    Belle idée, conditionner les poissons pour qu’ils se fassent attraper… ça va être utile chaque 1er avril 😉

    • Guillaume dit :

      hehe, dans ma tête c’est clair… une nouvelle importante dans le monde des poissons qui tombe un premier avril…
      AVIS AUX SCIENTIFIQUES, publiez vos découvertes sur les poissons le 2…..

    • mpelie dit :

      Oui, sauf que Haken Fisher, lui, n’a pas besoin d’en rajouter sur son impressionnant CV. Il a fait danser des barbottes, chanter des morues, sondé l’âme des barracudas… C’est une sommité, il est vraiment très big.

  2. Violaine dit :

    J’y ai presque cru aussi! Mon agrégateur est en retard, je viens tout juste de le lire, ce qui a contribué à mon presque-mordage. J’ai ri, mais ri! C’est rare que je trouve un poisson d’avril drôle, celui-là était particulièrement bien ficelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *